So Inno
fr
Nederlands

Fête printanière : comment en faire une réussite

Cette année, votre aîné fait sa première communion, sa fête laïque ou peut-être organisez-vous le baptême de votre petite troisième ? Ces fêtes joyeuses rassemblent toute la famille et peuvent être sources de stress. Don’t panic : on vous file nos tuyaux.

Pour diminuer votre degré de stress, la première chose à faire est d’anticiper et de s’organiser, histoire de pouvoir faire face à (presque) toutes les surprises – bonnes ou mauvaises. Et on n’a pas encore trouvé mieux pour ça que la checklist ! Voici la nôtre.

2 mois à l’avance
(c’est-à-dire maintenant)

° La date : on la bloque et on appelle le parrain et la marraine pour s’assurer de leur présence. 

° Les invités : on fait la liste de tous les invités et on envoie soit un Save the date soit, si vous êtes prévoyante, déjà les invitations. 

° Le lieu : chez vous ou ailleurs. C’est selon. Louer une salle, un resto ou un gîte permet de diminuer un peu le stress mais augmente le budget. Chez vous, c’est plus personnel et convivial mais ça demande plus de préparation. Gardez à l’esprit qu’il faut de la place pour tout le monde, particulièrement pour les enfants, et cela même s’il pleut (on est en Belgique tout de même !). 

° Le budget : fixez-le dès le début pour ne pas partir dans des envolées sauvages que vous pourriez regretter. Tenez compte de la location de la salle, de la déco, du menu, des invitations, des tenues, de la cérémonie… 

° Le thème : alors là, sauf pour un baptême, on vous conseille vivement de le déterminer avec la star du jour. Car c’est avant tout sa fête. Si vous rêviez d’une déco épurée en bleu pastel et que ‘mignonmonstre’ ne veut que du fluo, il va falloir négocier… Veillez en tout cas à en faire le fil rouge de toute la fête : des invitations au menu en passant par la déco.

° La tenue : il vaut mieux s’y prendre bien à temps car votre enfant n’est pas le seul à devoir trouver sa tenue de fête. Un mot d’ordre : confortable. Et le label belge CKS l’a bien compris. Cette saison, sa collection regorge de classiques que viennent encanailler des rayures fluo, des logos XXL ou des imprimés tie dye tendance. Hyper confortables, ces vêtements se marient aussi aux pièces basiques du dressing quotidien des kids. Vous n’achetez donc pas une tenue pour un seul jour. Et ça, c’est bon pour le portefeuille et la planète. Bon à savoir : prévoyez un plan B en cas de pluie ou une tenue de rechange si les enfants jouent au jardin. 

1 mois à l’avance

° Le menu : à vous de choisir selon vos capacités de chef. Traiteur ou fait maison, c’est selon. L’important, c’est que chacun y trouve son goût. N’oubliez pas non plus de penser aux allergies des uns et aux régimes alimentaires.

° Le matériel : vous n’avez pas 40 verres les mêmes ? Louez votre matériel. Hyper pratique, moins stressant et pas si cher.

° La déco : achetez déjà votre matériel pour la déco de table. Ce sera une chose en moins à penser. Et imaginez comment vous allez aménager la pièce, le jardin, la terrasse.

1 semaine avant

° La liste des courses : faites votre liste et achetez tout ce qui se conserve hors du frigo le plus tôt possible.

° La météo : tenez-la à l’œil pour pouvoir mettre votre plan B en marche ou trouvez des solutions (location de tonnelle par exemple).

° Rangez la maison, lavez les meubles de jardin. 

Le jour J

° Profitez !

CKS – Un blazer pas blasé

La nouvelle collection du label belge CKS Kids fait le plein de couleurs ! On y trouve de grands classiques twistés qui conviendront parfaitement le jour de la fête… mais pas seulement. Une chemise à lignes bleues et blanches se porte aussi bien sur un pantalon droit qu’un short beige, une robe bleu nuit à col rond se marie avec de sages ballerines ou des baskets à paillettes, un blazer aux rayures fluo est élégant sur une jupe plissée ou complètement rock avec un jean et des baskets. 

Robes, costumes, chemises, gilets, chaussures, accessoires : tout y est réuni sous le même toit.